Label RGE

 

Menuisiers et charpentiers : Comment obtenir le label RGE ?

 

 

Le label RGE est ouvert aux menuisiers et charpentiers. Découvrez les avantages de la labellisation

et les démarches pour l’obtenir.

 

 

 

 

RGE

 

 

 

Focus sur le label RGE pour les menuisiers et charpentiers

 

 

Gage de qualité dans l'univers du bâtiment, le label RGE – pour Reconnu Garant de l'Environnement – est attribué aux artisans participant à la rénovation énergétique. Bien que son obtention puisse paraître contraignante, ce sigle de qualité constitue un réel avantage, notamment pour les charpentiers et menuisiers.

 

 

 

Le label RGE, un atout pour les menuisiers et charpentiers

 

Accordé par les pouvoirs publics aux professionnels du bâtiment engagés dans une démarche de qualité, le label RGE est la preuve de votre savoir-faire et de votre respect des dernières normes, principalement en ce qui concerne les travaux d’amélioration et de rénovation énergétique. En tant que charpentier ou menuisier, plusieurs de vos missions peuvent y être éligibles, notamment celles en rapport avec :

  • L'isolation des rampants de toiture ;
  • L’isolation des plafonds de combles ;
  • La pose de volets isolants ;
  • L'isolation des portes d'entrée donnant sur l'extérieur ;
  • Ou encore l'isolation des parois vitrées (fenêtres et portes-fenêtres) (1).

 

Installation de double vitrage, remplacement des ouvertures, rénovation de la toiture… autant de travaux qui sont donc susceptibles d’intégrer le cadre du label RGE. En tant que charpentier ou menuisier, une démarche de labellisation présente donc plusieurs avantages :

  • Valoriser vos compétences en prouvant votre respect de la réglementation ;
  • Offrir de la visibilité à votre entreprise en étant référencé sur plusieurs plateformes, dont Faire.fr, un site public guidant les particuliers dans leurs travaux de rénovation ;
  • Permettre à vos clients de bénéficier d’aides publiques pour leurs travaux de rénovation éligibles, notamment dans le cadre de MaPrimeRénov’, du crédit d’impôt Cite ou de l’Éco-prêt à taux zéro par exemple.

 

 

Chiffre clé

+ 2 milliards d’euros

C'est le montant supplémentaire alloué à MaPrimeRénov' pour 2021 et 2022 dans le cadre du Plan de relance. Grâce à ce nouveau budget, ce dispositif – permettant aux particuliers de bénéficier d'une aide financière pour leurs travaux de rénovation énergétique réalisés par des artisans RGE – pourra désormais être ouvert à tous les foyers (2).

 

 

 

À chaque travaux un sigle de qualité RGE spécifique

 

L’une des particularités du label RGE est de se décliner en plusieurs sigles différents selon la nature de l’intervention. Chacun étant délivré par un organisme agréé spécifique, il est essentiel de choisir le dispositif que votre activité peut intégrer. En tant que menuisier ou charpentier, on distingue principalement 4 sigles auxquels vos travaux peuvent être éligibles.

  • Qualibat : relativement généraliste, ce sigle s'adresse aux entreprises qui réalisent des travaux liés à l'efficacité énergétique et aux énergies renouvelables, et ce, dans un large champ de domaines et de spécialités, dont la menuiserie et la charpenterie.
  • Les Pros de la performance énergétique : également délivré par Qualibat, ce sigle est la marque de la FFB (Fédération française du bâtiment). Elle peut vous concerner si vous réalisez des travaux liés à la performance énergétique (isolation, remplacement des vitrages, etc.), aussi bien en construction qu'en rénovation.
  • Éco artisan : ce sigle est attribué aux entreprises participant à l'amélioration de la performance énergétique des logements. Il vous concerne tout particulièrement si, dans le cadre de vos travaux de menuiserie ou de charpenterie, vous proposez des évaluations thermiques et du conseil.
  • NF Maison rénovée : ce label, quant à lui, est destiné à encadrer les travaux lourds de rénovation, principalement dans le cadre de projets globaux d'amélioration de la performance énergétique. À ce titre, il s'adresse donc avant tout aux plus grosses structures, capables d'intervenir sur des problématiques globales.

 

 

Vos démarches pour obtenir le label RGE en menuiserie et charpenterie

 

Outre le choix d’un sigle adapté à la nature de votre activité de menuiserie ou de charpenterie, l’obtention du label RGE nécessite de s’engager dans une démarche qualifiante. Pour cela, plusieurs grands principes sont à respecter.

  • Suivre une formation : vous devez tout d'abord vous rapprocher de l'organisme certifiant afin de suivre une formation agréée, dont la nature dépend de votre domaine d'activité. À son issue, au moins un référent technique – vous ou l'un de vos salariés – doit valider les compétences ainsi obtenues.
  • Demander la qualification RGE : il est ensuite nécessaire de constituer un dossier de candidature, et ce, selon les directives fournies par l'organisme délivrant le signe de qualité RGE que vous visez. Une fois votre dossier validé, vous obtenez un certificat de qualification, vous permettant notamment d'être référencé sur le site Faire.fr.
  • Se soumettre aux contrôles : pour garantir la conformité des travaux que vous réalisez aux normes RGE, un organisme est mandaté pour contrôler vos chantiers. Les contrôles interviennent tous les ans ou tous les deux ans selon la nature de votre activité.

 

 

Sources :

(1) Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux ? - Ademe - 2020

(2) Plan de relance : rénovation énergétique - Ministère de l'Économie, des Finances et de la Relance – 2020

 

 

 

 
Dernière modification : 10/11/2020